Une femme en contre-jour de Gaëlle Josse

Une belle découverte que ce livre assez court qui, par petites touches, avec sensibilité et pudeur, retrace la vie d’une photographe américaine de la première moitié du vingtième siècle : Vivian Maïer.

Je ne connaissais pas cette photographe, je suis donc allée découvrir son œuvre sur Internet. J’aime beaucoup ses clichés (bien que ne connaissant rien à l’art photographique), surtout les autoportraits dont je trouve les cadrages originaux et magnifiques.

Le titre est très évocateur et de la vie de Vivian Maïer et du style de Gaëlle Josse : contre-jour, clair-obscur, noir et blanc. C’est un magnifique portrait d’une femme libre et « invisible » dans l’Amérique des années 30 à 50, évoquée en toile de fond. La plume de Gaëlle est limpide, cristalline, poétique et pleine de sensibilité.

Une femme en contre-jour de Gaëlle Josse est paru aux Éditions Noir sur Blanc

Si vous ne connaissiez pas cette écrivaine, je vous conseille « Une longue impatience », un énorme coup de cœur pour moi !

Lisette

Un commentaire

  1. Terry

    Merci Lisette pour cette découverte, je vais m’empressée à noter ces références pour mes prochaines lectures. J’adore VM qui a fait de magnifiques photos, et son histoire est très marquante. Une femme qui aimait photographier mais qui ne cherchait pas la gloire ! C’est beau…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top